Se souvenir de moi Mot de passe oublié ?
 Vous êtes ici : Accueil > Régime et Vie sociale > 10 Conseils pour gérer un repas festif
Forum LeDiet
Calculez votre IMC
Dossiers LeDiet
Vos questions - Nos réponses
Encyclopédie Nutritionnelle
Recettes minceur LeDiet
Recettes Light
des Grands Chefs
Fruits et Légumes
de saison
Je calcule mon
activité physique
10 Conseils pour gérer un repas festif
Les fêtes de fin d’années arrivent et avec elles leur cortège de plats traditionnels qui ne brillent pas par leur légèreté : dinde farcie, foie gras, saumon, marrons, bûches et chocolats de Noël… Pas question de faire « fêtes à part » pour suivre votre régime, mais vous ne voulez pas non plus gâcher tous vos efforts en quelques jours de fin d’année !

Nos 10 conseils pour gérer un repas festif

Si c’est vous qui invitez ou si vous allez au restaurant, il sera bien sûr plus facile de faire des choix judicieux pour composer votre menu.

1. Pensez à vous restaurer avant le repas festif.
Généralement ce repas est pris plus tardivement que d’habitude, d’autant plus si le moment « apéritif » se prolonge ! Vous êtes affamé(e) et vous vous jetez sur les amuse-gueule bien souvent très gras, ce qui alourdit l’addition calorique du repas !
Pour mieux résister, prévoyez, dans la demi-heure précédant le repas, une petite collation légère mais rassasiante. Par exemple, prenez quelques cuillères de fromage blanc maigre non sucré et/ou un bol de potage nature et/ou une assiette de légumes nature, crus ou cuits, voire même un œuf dur (peu de calories pour un fort effet rassasiant).

2. A l’apéritif, grignotez léger !

- Gare à l’excès de boissons alcoolisées. Sous un petit volume, elles apportent beaucoup de calories « vides », c’est à dire non utiles à la santé. Par ailleurs, les calories de l’alcool sont vite transformées en graisse corporelle : limitez-vous si possible à une coupe de champagne à l’apéritif, que vous siroterez doucement.
- Attention au piège des boissons sucrées. Les sodas et les jus de fruits apportent beaucoup de sucres simples (saccharose et fructose), qui, en excès, favorisent la prise de poids !
- Evitez les amuse-gueules trop gras comme les biscuits apéritifs, les fruits oléagineux (amandes, cacahuètes, pistaches, noix de cajou...), les charcuteries, les petits fours salés, les feuilletés, les canapés avec mayonnaise ou beurre, le tarama...

Préférez une eau pétillante avec sa rondelle de citron, un jus de tomate, un jus ou un cocktail de légumes, un soda light...
Pour grignoter « sainement » : croquez si possible des crudités (bâtonnets de carottes, céleri, bouquets de chou-fleur, tomates cerises, radis... nature ou accompagnés d'une sauce au fromage blanc ou au yaourt ou d'une sauce soja), des chiffonnades de jambons de pays, viandes des grisons, une fine tranche de truite fumée, des crevettes, moules, coques, olives vertes, œufs de poisson (saumon, lump)...

3. Au cours du repas, mangez lentement : prenez le temps de bien mâcher vos aliments (profitez-en pour les savourer en toute bonne conscience), posez votre fourchette entre chaque bouchée, ça vous permettra de ne pas vider votre assiette trop vite, donc de ne pas vous faire resservir trop si vous êtes invité. N’oubliez pas que le message de la satiété (estomac plein) met un quart d’heure à arriver au cerveau, laissez-lui donc le temps de se manifester !

4. Ne grignotez pas de pain en attendant les plats et ne vous servez pas trop de sauce, vous ne serez pas tenté(e) de saucer votre assiette.

5. Limitez les boissons alcoolisées. Prenez soin de ne pas vider votre verre de vin trop tôt, au risque que l'on vous resserve. Pour cette raison, pensez à demander un verre à eau.

6. Buvez beaucoup d'eau à table.

7. En entrée : Si vous faites le menu, ou si vous êtes au restaurant :

Evitez les entrées grasses : foie gras, tartes salées, entrée en pâte type vol au vent... Ne prenez pas de sauce type mayonnaise ou aïoli et si il y en a : ne saucez pas les sauces dans l'assiette !

Préférez :
- les entrées de fruits de mer et crustacés, très prisées pendant les fêtes : huîtres, coques, crevettes, langoustines
- une entrée à base de poisson : frais en salade ou cru en tartare, fumé, en terrine, en carpaccio
- les salades de crudités variées et améliorées (pamplemousse/crevettes/mâche, roquette…).

8. Le plat et son accompagnement

Traditionnellement, les fêtes sont l’occasion de partager les volailles farcies (dinde, chapon…), mais aussi les gibiers (faisan, biche, chevreuil…) : ne les boudez pas !
Les volailles sont plutôt maigres : préférez le blanc, évitez la peau et limitez-vous à un peu de farce seulement !
Les gibiers sont des viandes maigres aussi : limitez-vous à une cuillère de sauce seulement.

En accompagnement (parmi ce que l’on retrouve fréquemment pendant les fêtes) :
- évitez les gratins dauphinois, les pommes dauphines, les pommes sautées,
- préférez : les marrons et les poêlées de légumes festives (asperges, champignons, haricots verts…).

9. Sautez le fromage si vous avez assez de volonté ou contentez-vous d’une fine lamelle.

10. En dessert

Attention à la bûche traditionnelle faite avec de la crème au beurre : gouffre calorique !
Préférez-lui : une bûche glacée, et limitez-vous à une tranchette. Enfin, attention aux truffes et autres chocolats de Noël souvent proposés à la fin du repas, avec le café. Préférez leurs quelques fruits de saison : litchis, clémentines, qui viendront agréablement ponctuer ce repas festif !

Lise Lafaurie, diététicienne de La Clinique du Poids
Facebook Google+ Twitter email Imprimer
>> Retour à la rubrique "Régime et Vie sociale"